sulfureux


sulfureux

sulfureux, euse [ sylfyrø, øz ] adj.
• 1549; sulphureux XIIIe; lat. sulfurosus
1Qui contient du soufre libre ou à l'état d'ion sulfure; qui est relatif au soufre. Vapeurs, exhalaisons sulfureuses. « Le rayon sulfureux qu'en des songes funèbres Il nous apporte de l'enfer ! » (Hugo).
2Chim. Anhydride sulfureux ou gaz sulfureux : composé binaire du soufre (SO2), gaz incolore, d'odeur suffocante, très soluble dans l'eau et très facilement liquéfiable, utilisé dans la fabrication de l'acide sulfurique, les industries de blanchiment, etc.
(1765) Acide sulfureux : acide (H2SO3) connu seulement en solution. Sels de l'acide sulfureux. sulfite.
3Cour. Eau sulfureuse, qui contient et dégage de l'hydrogène sulfuré. Les eaux sulfureuses d'Enghien. Bains sulfureux (contre l'eczéma, etc.).
4Fig. et littér. Qui rappelle le démon, l'enfer, qui sent le soufre. Un personnage sulfureux.

sulfureux, sulfureuse adjectif (latin sulfurosus) Qui est de la nature du soufre : Vapeurs sulfureuses. Qui contient de l'hydrogène sulfuré : Source sulfureuse. Familier. Qui sent le soufre, l'enfer : Discours sulfureux.sulfureux, sulfureuse (expressions) adjectif (latin sulfurosus) Acide sulfureux, acide H2SO3, non isolé mais existant en solution. Anhydride ou gaz sulfureux, dioxyde de soufre SO2.

sulfureux, euse
adj.
d1./d Relatif au soufre.
|| Qui contient des dérivés du soufre. Eau sulfureuse.
d2./d CHIM Anhydride sulfureux: dioxyde de soufre, de formule SO 2.
|| Acide sulfureux: acide de formule H 2 SO 3, non isolé, mais dont on connaît des sels.
d3./d Fig. Démoniaque. Un charme sulfureux.

⇒SULFUREUX, -EUSE, adj.
A. — CHIM., MÉTALL., MINÉR.
1. Qui renferme du soufre libre ou à l'état d'ion. Minerai sulfureux. Le pétrole se rencontre ici dans le grès carbonifère d'une série d'anticlinaux. Dans le nord de cette région, l'huile est asphaltique et sulfureuse, mais le soufre disparaît dans le Sud (CHARTROU, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 154). La présence de criques nombreuses et peu profondes est l'indice d'un acier très sulfureux. Des angles réguliers, angles vifs, seront au contraire la caractéristique d'un métal de bonne qualité exempt de soufre (BARNERIAS, Aciéries, 1934, p. 191).
Vx. Pyrite sulfureuse. Pyrite. Un terrain tout plein de pyrites sulfureuses (GONCOURT, Journal, 1894, p. 639).
♦ [P. méton.] MÉD. Si le même médecin, au contraire, a un galeux à traiter, il lui prescrira un traitement sulfureux déterminé (...); il sait que la gale est produite par l'acarus scabiei (...), il sait que le soufre le détruit (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 73).
TECHNOL. Anhydride sulfureux. Gaz incolore, de formule SO2, à odeur piquante et suffocante, très soluble dans l'eau, facilement liquéfiable, qui se forme en particulier lors de la combustion du soufre et qui s'oxyde facilement pour donner l'anhydride sulfurique. L'anhydride sulfureux est utilisé industriellement pour la préparation de l'acide sulfurique. Grâce à ses propriétés réductrices, c'est un décolorant: on l'emploie pour le blanchiment de la laine, de la soie, de la paille, etc. C'est également un agent de désinfection (R. QUELET, Précis de chim., t. 2, 1964, p. 187).
Acide sulfureux
Anhydride sulfureux. La forte teneur en acide sulfureux de l'atmosphère des grandes villes est due à l'utilisation de la houille comme combustible (Arts et litt., 1935, p. 20-6).
♦ Acide de formule H2SO3, non isolable, formé lors de la dissolution du gaz sulfureux dans l'eau (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. t. 10 1973, p. 12 et GDEL).
En compos. Acide hydrosulfureux. V. hydr(o)- II B 1.
2. a) Exhalaisons, vapeurs sulfureuses. Vapeurs qui sont de la nature du gaz sulfureux. Bientôt Cyrus Smith entendit distinctement les grondements qui se dégageaient des entrailles de la montagne. « C'est le volcan, » dit-il. Bientôt, avec ce bruit, les combinaisons chimiques se trahirent par une vive odeur, et des vapeurs sulfureuses saisirent à la gorge l'ingénieur et son compagnon (VERNE, Île myst., 1874, p. 595).
b) Eau sulfureuse. Synon. de eau sulfurée.
— [P. méton.] Pour les bains sulfureux qu'il vaut mieux dénommer sulfurés, on prend, par exemple, 100 g de trisulfure de potassium par litre d'eau chaude (Cl. DUVAL, Le Soufre, 1967, p. 114). Les effets des cures sulfureuses sont distincts suivant qu'il s'agit de la cure interne ou des diverses applications de la cure dite externe (É. DUHOT, M. FONTAN, Le Thermalisme, 1972, p. 47).
c) [À propos de sensations, de ce qui touche aux sens]
Odeur sulfureuse. Odeur du gaz sulfureux ou de l'hydrogène sulfuré. Puanteur sulfureuse des sources. L'atmosphère était saturée d'une odeur sulfureuse très pénétrante (...) les captifs furent sérieusement incommodés par les miasmes exhalés des fissures du sol et les bulles qui crevaient sous la tension des gaz intérieurs (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 111). [P. méton.] V. sulfhydrique B ex. de Queneau.
(Couleur) sulfureuse, (jaune) sulfureux. De la couleur du soufre. Cette légère teinte jaunâtre et sulfureuse qu'on aperçoit sur le Vésuve ou sur l'Etna (LAMART., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 5). Tout ce qui entre à Londres, à part les bateaux que la pluie a récurés ou ceux qu'on vernit (...), prend un ton faux, vert-de-gris, jaune sulfureux, cuivre oxydé (MORAND, Londres, 1933, p. 307).
B. — [P. réf. au soufre de l'enfer, aux démons]
1. [Pour évoquer l'enfer, ses caractéristiques] Fumée, odeur sulfureuse de l'enfer. Elle va sonner l'heure Où je dois retourner aux gouffres sulfureux, Aux bûchers dévorants (DUMAS père, Hamlet, 1848, I, 2, p. 184). Si un malade voit le diable, il voit aussi son odeur, ses flammes et sa fumée, parce que l'unité significative diable est cette essence âcre, sulfureuse et brûlante (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 368).
2. [Pour évoquer le diable, un démon] Satan! vieux roi de la perversité, Fais-moi la grâce, ô sulfureux Messire (...) De voir entrer chez moi la dame en cire! (ROLLINAT, Névroses, 1883 p. 329).
— [Qualifie une pers. ou une chose qui évoque l'enfer, le diable, qui a qqc. de diabolique] Nature sulfureuse de qqn. Il a exécuté dans cette chapelle des peintures sulfureuses (...) qui, loin d'inspirer aux âmes la paix (...) les jettent dans une sorte d'agitation pleine d'effroi (A. FRANCE, Révolte anges, 1914, p. 155). J'ai cru que Mozart, qui m'a ouvert les portes de son paradis, ferait soudain dans mon œuvre, un lâcher d'anges qui ne seraient pas noirs. Mais dès que je me mets au travail, tout se colore selon mes couleurs éternelles; mes personnages les plus beaux entrent dans une certaine lumière sulfureuse qui m'est propre et que je ne défends pas (MAURIAC, Journal 2, 1937, p. 155).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1225 fig. « qui évoque l'enfer, les démons » (GAUTIER DE COINCI, Mir. [II Mir 17], éd. V. F. Koenig, t. 4, p. 96, 36: flames sulphureusez [jetées par la gueule d'un dragon]); rare av. le XIXe s. 1836 (GOZLAN, Notaire, p. 74: gnomes sulfureux); b) 1269-78 « qui contient du soufre; relatif au soufre » (JEAN DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 17021: les sulphureux boillons [de l'Etna]); 1549 (EST., s.v. soulfre: sulfureux, ou il y a du soulfre); 1765 eaux minérales sulfureuses, eaux sulfureuses (Encyclop. t. 10, p. 539b); 2. 1765 acide sulphureux (ibid., t. 15, p. 402a, s.v. soufre); 1780 acide sulfureux volatil (ibid., Table, t. 2, p. 719b); 1787 acide sulfureux (p. oppos. à sulfurique) (GUYTON DE MORVEAU, Méth. d'une nomencl. chim...., Paris, Cruchet, p. 40 et 228); 1816 gaz sulfureux (GAY-LUSSAC ds Ann. chim. et phys., t. 1, p. 44); 1871 anhydride sulfureux (WURTZ, Leçons élém. de chim. mod., Paris, Masson, p. 96). Empr. au lat. sulfurosus « riche en soufre », dér. de sulfur « soufre ». Fréq. abs. littér.:74. Bbg. STOROST (J.). Zur Herausbildung der Grundsätze der modernen frz. Fachsprache der Chemie... Beitr. rom. Philol. 1972, t. 11, p. 303.

sulfureux, euse [sylfyʀø, øz] adj.
ÉTYM. V. 1265, sulphureux; sulfurieux, XVe, au sens 3; lat. sulfurosus, de sulfur « soufre ».
1 (1770). Qui contient du soufre libre ou à l'état d'ion sulfure, qui est relatif au soufre. || Vapeurs, exhalaisons sulfureuses. || Odeur sulfureuse.
1 Ce reflet, émané du corps de Lucifer,
C'était le pâle jour qu'il traîne en nos ténèbres,
Le rayon sulfureux qu'en des songes funèbres
Il nous apporte de l'enfer.
Hugo, Odes et Ballades, Ballade, VIII.
Qui a la couleur du soufre.
2 (V. 1765). Chim. (et cour.). || Anhydride sulfureux ou gaz sulfureux : composé binaire du soufre (SO2), qui se présente sous l'aspect d'un gaz incolore, d'odeur suffocante, très soluble dans l'eau et très facilement liquéfiable. || Le soufre brûle en dégageant de l'anhydride sulfureux. || L'anhydride sulfureux existe à l'état naturel dans les émanations volcaniques; on le prépare industriellement par grillage des pyrites ou par combustion du soufre. || Usages de l'anhydride sulfureux : fabrication de l'acide sulfurique, industries de blanchiment (pâtes à papier, textiles), industries chimiques diverses, destruction d'insectes et de rongeurs, mutage des moûts ( Soufrage, sulfitage), désinfection des locaux… || Débarrasser le vin de l'anhydride sulfureux. Désulfiter (comp. de sulfite). || Doser l'anhydride sulfureux avec un sulfitomètre.
Acide sulfureux : acide (H2SO3) connu seulement en solution. || Sels de l'acide sulfureux. Bisulfite, sulfite.
3 Cour. || Eau sulfureuse, qui contient et dégage de l'acide sulfhydrique. || Les eaux sulfureuses d'Enghien. || Bains sulfureux (contre l'eczéma, etc). || Source sulfureuse.
2 Ce feu, dit-il, ou plutôt cette fumée, c'est la nature seule qui en fait les frais. Il n'y a là qu'une source sulfureuse, qui nous permettra de traiter efficacement nos laryngites.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 151.
4 (Mil. XIXe; du sens 1). Fig. et littér. Qui est en rapport avec les démons, l'enfer.
3 Pour discutable que ce soit, quant au bon goût, l'emploi d'un mot qui traîne derrière lui un tel sillage sulfureux, « abîme », dans le cas ici évoqué, ne me paraît pas excessif comme terme de comparaison.
Michel Leiris, Fourbis, p. 22.
4 Il est beau et inquiétant comme seule peut l'être une créature du Malin, se dit Marie. Il en a le charme sulfureux, la vénéneuse séduction.
Jeanne Bourin, le Jeu de la tentation, p. 260.
N. m. Par plais. || Le sulfureux : le démon.
5 La vie n'est qu'un test, disait le sulfureux, l'occasion offerte à tout être de donner la mesure de ses aptitudes à l'éternité.
M. Aymé, le Vin de Paris, « la Fosse aux péchés », p. 131.
COMP. Hydrosulfureux, hyposulfureux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sulfureux — sulfureux, euse (sul fu reû, reû z ) adj. 1°   Qui tient de la nature du soufre. •   Des exhalaisons sulfureuses et minérales, RAYNAL Hist. phil. VI, 19. •   Ce reflet émané du corps de Lucifer, C était le pâle jour qu il traîne en nos ténèbres,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SULFUREUX — EUSE. adj. Qui tient de la nature du soufre. Matière sulfureuse. Exhalaisons sulfureuses. Eaux sulfureuses.   En Chimie, Acide sulfureux, Acide dont l odeur est piquante, et qui se forme par la combustion du soufre dans l air. C est à l acide… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SULFUREUX, EUSE — adj. Qui tient de la nature du soufre, qui contient du soufre. Vapeurs sulfureuses. Eaux sulfureuses. En termes de Chimie, Acide sulfureux, L’un des composés acides du soufre et de l’oxygène, dont l’odeur est piquante et qui se forme par la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Acide Sulfureux — Général Nom IUPAC Acide sulfureux No CAS …   Wikipédia en Français

  • Anhydride sulfureux — Dioxyde de soufre Dioxyde de soufre En bleu les domaines de gravitation des électrons liants (liaisons σ). En rose les domaines de gravitation des doublets non liants ou hybridations. En ver …   Wikipédia en Français

  • Gaz sulfureux — Dioxyde de soufre Dioxyde de soufre En bleu les domaines de gravitation des électrons liants (liaisons σ). En rose les domaines de gravitation des doublets non liants ou hybridations. En vert …   Wikipédia en Français

  • Acide sulfureux —   …   Wikipédia en Français

  • Trous noirs et distorsions du temps : l'héritage sulfureux d'Einstein — Trous noirs et distorsions du temps : l héritage sulfureux d Einstein est un livre de Kip Thorne, astrophysicien américain connu pour ses travaux sur les trous noirs et les différents effets de la gravité sur le continuum espace temps. Il… …   Wikipédia en Français

  • Anhydride Sulfureux En Oenologie — Dioxyde de soufre en œnologie Article principal : Dioxyde de soufre. Le dioxyde de soufre est un produit utilisé de longue date lors des différentes phases de la vinification et de la conservation du vin. En cours de vinification il agit… …   Wikipédia en Français

  • Anhydride sulfureux en oenologie — Dioxyde de soufre en œnologie Article principal : Dioxyde de soufre. Le dioxyde de soufre est un produit utilisé de longue date lors des différentes phases de la vinification et de la conservation du vin. En cours de vinification il agit… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.